mercredi 14 mai 2014

Le Nouveau Monstre, mai 2014 :



De l’animal. Mary Poppins.

Depuis quelques mois, je suis complètement végétarienne. Évidemment, je déteste déjà mes petits camarades nouveaux végétariens, au moins autant que les carnivores. Cependant j’adore les regarder faire et les écouter parler. On les reconnait facilement dans les rayons du Monoprix : tout à coup, enfin je veux dire depuis qu’ils ont compris que manger de la viande c’était mal, vu que c’est trop branché de ne pas en manger, le rayon boucherie les fait tourner de l’œil. C’est assez intéressant aussi de les voir hésiter devant les algues du Naturalia : ils ont l’air inquiet et deviennent tout pâles rien qu’en les regardant. Par contre, ils te pourrissent tous les repas en dissertant d’un air de premier de la classe sur les horreurs de l’équarrissage. Ce serait trop beau que cet engouement pour le végétarisme invite à une réflexion plus large sur notre cohabitation avec d’autres espèces vivantes, mais tourner autour de trois feuilles de salades et un morceau de tofu n’a toujours pas réformé

Au boulot fainéants ! JohnnyBadDog.

Cette semaine, Monseigneur Valéry Giscard d’Estaing, apparemment il n’est pas mort celui-ci, nous a expliqué qu’il était « illogique » que le 8 mai soit un jour férié sachant que la France est en pleine crise… Puis il a continué en nous racontant que les 35 heures « ont cassé la valeur du travail… » etc, etc, l’éternelle rengaine! Pour faire simple, les jours fériés, les ponts, les 35 heures sont autant de verrues qui font que la France en est où elle est, en bref mesdames et messieurs les salariés, ouvriers ou cadres, il faut vous serrer la ceinture pour sauver la France. Du coup je suppose que VGE a donc renoncé à sa rémunération (à vie) d’ancien président de la république et d’actuel

La blague du mois !

video

Him. Gustavo Mazzatella.

La première fois que j’ai vu ce type, c’était dans ma télé. 2004 je crois, j’étais assez jeune. C’était dans l’émission de feu Laurent Ruquier (à moins qu’il ne soit pas mort ?), « on a tout essayé ». Il venait présenter un livre ou plus exactement un best of de ses livres, « morceaux choisis ». Rien que le titre vaut bien plusieurs plagiats de Yann Moix. Il n’avait pas eu le temps de parler, un clébard en colère a aboyé très fort et très faux. Un certain Gérard Miller (le père d’Aymeric Caron ?). Ce psychanalyste de pacotille a bien fait son job minable d’agent de la Gestapo, car moi qui n’avait pas lu le moindre livre de l’invité et ne l’avait pas entendu s’exprimer, j’avais la certitude qu’il n’était qu’un facho prétentieux, lâche qui plus est, puisqu’il avait quitté le plateau. Aujourd’hui, après avoir lu une dizaine de ses livres, je me suis bien rendu compte par moi-même que c’est certainement

Marie Jeanne.


La recette du mois !

Mois de mai, fait ce qu’il te plaît…

Une fois n’est pas coutume, nous vous proposons de faire appel à votre créativité : En effet, nous voulions vous laisser l’opportunité d’exprimer votre talent culinaire, de vous mettre à la place des plus grands chefs, d’expérimenter de nouvelles recettes, de passer derrière les fourneaux, de tenter d’imiter les maîtres que nous sommes (la modestie ne vient qu’avec l’âge, quand elle vient disait Pagnol) enfin…vous l’avez compris, submergé par une vague de fainéantise, nous sauvons les meubles avec un minimum d’originalité.

Ingrédients :

36 quai des orfèvres.