dimanche 13 avril 2014

Le Nouveau Monstre, avril 2014 :


Article payant. Gustavo Mazzatella.

@Justine Ollier
Parlons d’argent, de thune, de flouze, de monnaie, de pèse, de maille, de caillasses, de biftons, d’oseille, de pépètes... Puisqu’il n’y a que ça qui vous fait jouir ! L’argent n’a pas d’odeur mais moi, je vais vous en faire sentir la pourriture. Disons plutôt la pourriture humaine à son égard.

Je parle rarement d’argent alors que c’est le sujet préféré de mes contemporains : les riches évoquent continuellement le fric dont ils ne savent pas quoi foutre à l’instar des pauvres qui en sont jaloux et conversent autour de ce qu’ils n’auront jamais. Je ne peux pas être du côté des pauvres... J’observe bien tous ces gens vivre au-dessus de leurs moyens, puis s’en plaindre. Leur complainte serait presque touchante, si elle n’était pas le fruit d’un pathétique souhait de

L’ami des enfants. Marie Jeanne.

Le terme pédophile vient du grec Paidos, signifiant enfant, et Philos, signifiant ami. Je suis donc littéralement l’ami des enfants.
Rien que l’évocation de mon nom vous donne envie de vomir. Je le sens, je vous répugne.

Alors soyons cordiaux, appelez moi Simba. Comme le petit lionceau, j’ai été abandonné très tôt par mes parents. J’ai dû apprendre à être autonome et, grâce à un porc très affectueux,

La recette du mois !

Va donc te faire cuire un œuf !

Les choses les plus simples sont souvent les meilleures, et c’est pourquoi ce mois-ci nous allons vous expliquer comment réussir des œufs brouillés dignes de ce nom. A noter que Valéry Giscard d’Estaing adorait cette préparation mais je pense que ça, tout le monde s’en fout.


Ingrédient pour 2 :


- 7 œufs frais (ou plus selon la faim).
- Du lait.
- 400g de champignon.
- 200g de lardons.
- gruyère.

Etape 1 :

Casser les œufs dans un récipient (attention aux coquilles !!!).

Timing imparfait. Little miss madmind.

J’ai cassé ma dernière montre à l’âge de 18 ans. C’était un cadeau de ma sœur, marque Swatch, la grande classe pour les nineties.
Je crois que c’était au moins la vingt troisième qu’on m’offrait et qui subissait le même sort, chocs à outrance et voyage aquatique au fond d’un lavabo.
Le temps a toujours été pour moi un fléau : de l’entrée au primaire, au passage du bac, aux rencards amoureux, aux départs de trains, à l’embauche du taf, je n’ai jamais su être à l’heure.
Je prends le temps de vivre, sans coup d’œil sur la trotteuse. Je me suis toujours

Lindou.


House of shit. Gustavo Mazzatella.

La télévision est allumée devant moi. On est le 22 avril 2017, il est un peu plus de 20 heures. C’est le premier tour de l’élection présidentielle. Bien évidemment, j’ai pas été voté. On avait des choses importantes à faire avec ma douceur ce dimanche : manger, dormir, lire, se caresser les cheveux. Mais je ne peux m’empêcher de regarder ça de loin, voir toute cette agitation, je trouve ce non spectacle pourtant répétitif tellement amusant. Une excitation qui n’a rien d’excitant. A chaque désignation, c’est la même histoire, la même hypocrisie, la même langue de bois, la même fausse déception, la même fausse joie, les mêmes tronches, et les mêmes beaufs qui font semblant de croire que tout cela est réel.

Alors voilà, Marine Le Pen est au second tour de l’élection présidentielle. 15 ans

La blague du mois !

video